Le crowdfunding a trouvé sa place dans les années 2000, notamment grâce à la naissance d’internet. C’est un outil de financement alternatif. Il n’a pas besoin de passer par les processus et outils traditionnels, bancaires par exemple, mais utilise les ressources financières fournies par les internautes pour financer le projet. Le crowdfunding peut  prendre la forme de dons, de prêts rémunérés ou de participations dans l’entreprise.

Crowdfunding : pour qui ?

Le financement participatif convient à tous : entreprises, particuliers, associations, communautés, etc. Cependant, le crowdfunding est très prisé par les entrepreneurs en raison de la difficulté à mobiliser les fonds nécessaires pour la création de jeunes entreprises innovantes, PME.
En entreprise,  on a également recours au crowdfuning pour éviter de faire appel à un établissement bancaire, pour trouver un moyen complémentaire de financement ou encore pour effectuer des tests sur un projet.

Crowdfunding : quelle plateforme choisir ?

Avant d’espérer tirer profit du financement participatif, Quelle que soit la nature, il faut d’abord choisir une plateforme en ligne, et depuis le développement de ce mode de financement,  il existe actuellement plusieurs plateformes de crowdfunding. Certaines plateformes s’ouvrent à tous les projets, d’autres se spécialisent uniquement sur quelques domaines précis, voire un seul.

Crowdfunding : quelles conditions ?

Particuliers, professionnels, associations, tout le monde peut se lancer dans le financement participatif. Cependant, la validation d’un projet dépend souvent de quelques critères comme le besoin de financement, les critères légaux, le temps, la communication. Qui dit financement participatif dit investisseurs. Avant de se lancer dans le crowdfunding, et espérer obtenir un bon résultat, le tout c’est de savoir s’assurer de la maturité d’un projet. La réaction des investisseurs dépendra énormément sur ce critère.